Les joies d’être malade

Comme je vous le disais vendredi dernier, j’étais un peu malade. Un petit rhume qui a commencé doucement pour finir en « laissez-moi crever » dimanche.

Même si le coup de la migraine, des sinus bouchés et des bronches prisent ne sont pas vraiment agréables, j’arrive à tourner la chose à mon avantage et à l’apprécier.

Ne voyez aucun masochisme derrière cette phrase, en vrai être malade c’est trop cool ! (Bon comme on est en 2017 et qu’il faut faire attention à tout ce qu’on dit de peur de se faire sauter à la gorge, je précise bien que je parle de petites maladies hein ! Genre gripette, rhume, rhino… )

Pourquoi et comment kiffer cette période ?

Le pourquoi est assez facile à comprendre en fait. C’est juste que tu es forcé de te mettre toi et ta vie tumultueuse sur off quelques jours et que si tu as la chance de vivre avec quelqu’un, tu te fais chouchouter et dorloter.

Tu te souviens de cette période où tu allais encore à l’école et que dès que tu tombais malade tu restais à la maison à regarder des dessins animés de Titi et Grominet toute la journée avec ta maman qui prenait soin de toi ? Bah là j’ai la version adulte avec l’amoureux (même si maintenant c’est « à charge de revanche ») et je regarde toujours des Titi…

t4k66yo2

Dès que les signes avant coureur d’une grippe ou angine se font sentir je prépare un plan de bataille dans ma tête. Et oui, pour kiffer faut prévoir à l’avance parce qu’après tu es tellement dans la détresse que c’est pas possible.

Donc j’organise la maison avec une sorte de compte à rebours dans la tête.

Première étape : la chambre. Je la clean au max ! C’est plus agréable de « mourir » dans des draps frais. J’apporte les accessoires aussi : boites de mouchoirs tout doux, huile d’amande douce pour mes narines fragiles, livres (pleins, en mode : je ferais la sélection plus tard), un repérage Netflix, bouteille d’eau et chocolats. Trèèèès important le chocolat ! C’est une forme de câlin gustatif.

J’ai donc pu découvrir la série Twin Peaks de David Lynch. J’avais déjà vu deux de ces films,  c’est un réalisateur assez barré dans son univers et j’avoue ne pas être sure d’avoir tout compris mais la série est plus soft (pour le moment). C’est clairement le point de départ de beaucoup de clichés de certains film, Mais qui a tué Pamela Rose en est une très bonne parodie d’ailleurs. Pour le pitch : on suit un agent du FBI qui enquête sur la mort de Laura Palmer, citée comme fille modèle et très jolie par toute la population du village. On se rend compte assez rapidement qu’elle trempait surement dans des combines pas très net. J’ai hâte de voir le dénouement.

twin-peaks
Vous le reconnaissez ?

En livre, j’ai adoré Le Libraire de Kaboul qui m’a fait découvrir l’Afghanistan et le quotidien d’une famille « normale ». C’est assez dur à lire à certains moments tellement ça m’a brisé le cœur, notamment un passage où des personnages « s’amusent » (dis conc c’est pas un peu la fête des guillemets sur cet article ?) à lire un guide touristique publié avant l’arrivée des talibans. Ils parcourent une zone minée, déserte et asséchée où ils aperçoivent des enfants amputés sur le bord de la route qui est décrite comme un endroit merveilleux avec des vendeurs de tulipes à la sauvette. Ils traversent l’ancienne zone agricole et prospère de Kaboul que les affrontements ont détruite, et en partant les talibans l’ont empêchée de reprendre de sa superbe en empoisonnant les puits. Ce ne sont que des histoires vraies que l’auteur a recueillies auprès de cette famille dont le père tient une librairie (#captainobviouuuuus).

J’ai détesté lire les Nymphéas Noirs de Michel Bussi. Je n’aime pas son style d’écriture et le fait qu’il se la joue mystérieux pour t’envoyer une fin « putassière » dans la tronche : « Ah ! Tu l’a pas vu venir hein ma fin ! ». Bah si en fait je l’ai vue venir. Même si, le roman se rattrape bien à la fin et que le dénouement redonne toute la cohérence à l’histoire, je n’ai pas aimé ce livre et je ne pense pas relire un Bussi de si tôt. Bon ce livre a au moins le mérite d’avoir aiguisé ma curiosité pour les œuvres de Monet.

IMG_4364[1]

J’aurai aimé être malade plus longtemps pour lire encore plus de livres et découvrir plus de séries, mais il faut aussi que je vous explique les autres étapes pour kiffer son congé maladie !

Deuxième étape : j’affiche en évidence la recette du grog magique ! Parce que quand tu es malade tu as le droit de te bourrer la gueule dès 10h du matin ! Youhou ! Alors pour un grog magique il faut :

  • Préparer une infusion (ou un thé)
  • Rajouter du sucre de canne
  • Couper un citron en quart et le presser dans la tasse
  • Ajouter une bonne rasade de whisky, beaucoup de whisky (ou du rhum)

La vapeur chaude dégage les narines et le breuvage m’aide à dormir. Bien sur je ronfle (malade, c’est normal), mais dormir me fait toujours le plus grand bien.

IMG_4554[1]
« Pauline » notre nouvelle lecture du #clubdelectureLRDB

Troisième étape : je m’hydrate ! Oui ça paraît évident comme ça mais je ne parle que du fait de boire beaucoup d’eau (et de whisky). Je parle aussi de l’hydratation des lèvres asséchées et gercées et des narines. Si on peut éviter les vilaines croutes (miam) aux coins du nez et les lèvres qui saignent ! Comme dit dans la première étape j’applique de l’huile d’amande douce sur mon nez et je masse environ 3/4 fois par jour et pour ma bouche j’utilise de l’huile de noix de coco. Simple, efficace.

Dernière étape : je révise mon vocabulaire de malade avec chouchou. « Je vais mouriiiiiir » = « Je peux avoir mes médicaments s’il te plait ? », « Achève moiiiiiii ! » = « Un p’tit câlin c’est possible ? », « Au s’couuuuuurs ! » = « Viens me caresser le front mon amour ! », etc …

Voilà, avec tout ça j’espère que vous serez content de tomber malade la prochaine fois !

Si vous avez des petits plaisirs à partager je prend aussi !

Je suis en attente d’une commande de tissus et de patrons (une robe et une chemise) donc je pense vous refaire un petit point sur mon année sans shopping très rapidement !

À très vite !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s