Et si on parlait lecture ? #1

Alors qu’on descendait en ville, l’amoureux me dit l’air de rien : « Oh, il vont sortir un nouveau jeux génial sur PS4 à l’inspiration très lovecraftienne sur le mythe de Cthulhu ! Tu vas adoré ! ».

Hein que quoi ? Lovecraftienne ? Cthulhu ?

En réalité, l’amoureux se la pétait grave parce qu’il n’en savait pas plus que moi sur ce mythe de Cthulhu et sur l’inspiration lovecraftienne. Pour lui ça le renvoyait à des images un peu badass sur internet  mais sans en connaitre l’origine. Cependant, il avait l’envie d’en savoir plus. Nous nous sommes donc rendu place Hoche à Rennes auprès des bouquinistes où il a pu leur demander les livres de Lovecraft. Enthousiasme rare auprès de ceux-ci qui s’empressent de lui mettre entre les mains plusieurs livres en lui détaillant leur aventure personnelle : « C’est le premier Lovecraft que j’ai lu, un vrai coup de cœur, mais je te conseille de commencer par celui là, et si tu veux commencer par le mythe de Cthulhu lis d’abord celui-ci ! ».

J’étais passablement interloquée et je me demandais si ce Lovecraft  n’était pas un nouvel auteur de fantasy pour geek.

Sauf que, une fois dans mes mains j’épluche les quatrième de couverture et je me rend compte que Lovecraft est loin d’être un « nouvel écrivain à la mode ». Les résumés m’intriguent même si les images des couvertures me susurrent : « nous venons du monde des geeks, nous sommes pour les nerds… »

La curiosité l’emporte et je décide de lire L’Affaire Charles Dexter Ward et là c’est une révélation ! Avec une question qui me revient sans cesse : « Comment ai-je pu passer à côté toutes ces années ? ».

affaire-charles-dexter-ward

L’Affaire Charles Dexter Ward est pour moi un mélange fascinant du Portrait de Dorian Grey, Frankenstein et Dracula, tout ce que j’aime ! C’est brillamment écris, on est bien entendu sur un récit fantastique entre la nouvelle et le roman mais on ne tombe pas dans du « too much », ni dans un univers trop caricatural. Cette histoire a eu beau m’en rappeler d’autres on reste sur quelque chose de complètement inédit et c’est là toute la beauté de ce livre. Je remarque que l’auteur est très attaché aux dates, aux faits, qu’il a une approche très cartésienne et dans ce monde fantastique ces détails ne manquent pas d’apporter une touche terrifiante de véracité.

Il parle également d’un livre qui ne manque pas d’aiguiser ma curiosité : Le Necronomicon écrit par Abdul Alhazred. En ayant déjà entendu parler dans des films d’horreur (Evil Dead, Vendredi 13…) et des jeux vidéos, ça réveille chez moi une sorte de fascination : existe-t’il vraiment ? (La réponse est non hein, maiiiiiiis sait-on jamais !)

Pour info, c’est une sorte de grimoire remplit d’incantations qui permettent de ramener les morts à la vie mais aussi de convoquer des esprits plus ou moins puissants.

58122e47aa4616beade17ddcbbf8a505-d71ijxl

Je fais quelques recherches pour creuser un peu et je vais de découverte en découverte, tout est fascinant !

Lovecraft est cité par Stephen King (qui est juste mon écrivain préféré) comme étant le meilleur écrivain du XX ème siècle de contes d’horreur classique. Je pense être passé à côté de Lovecraft toutes ces années à cause de ces couvertures de monstres qui donnent cette impression de fantasy-sf qui n’est pas un genre qui m’attire spécialement quand il est trop mis en avant avec des gros monstres. J’aime les écrits fantastiques comme ceux de Stephen King par exemple où on est encore très proche de la réalité. J’aime quand on joue avec la frontière entre monde réel et monde fantastique, que les pistes soient tellement brouillées que je me laisse croire que c’est possible. C’est aussi pour ça que j’adore l’univers DC comics ou Marvel et que mon réalisateur préféré est Night Shyamalan (Sixième Sens, Signe, Le Village, Wayward Pines, The Visit …).

09c6fd5c

Warning : je m’emballe pas mal dans le paragraphe qui suit !

Mais là j’ai été transporté ! Transcendée même ! Ce qui m’a vraiment plus dans cette découverte, c’est ce rappel que l’humain est une petite chose insignifiante qui pense être à la fois le sens et le centre de l’Univers. J’ai toujours un vertige impressionnant quand on nous rappelle que nous n’avons que cinq sens et que si un sixième était à notre portée nous serions amène de découvrir un autre monde. Nous avons si peu conscience de comment fonctionne ce qui nous entoure et surtout pourquoi ! Les sciences repoussent toujours plus nos convictions, rien n’est ancré, rien n’est figé, nous sommes peut être à deux doigts ou à deux mille de découvrir tout les secrets de l’Univers, et parfois je crains qu’en les découvrant notre humanité aille à sa perte. Et si en comprenant pourquoi et comment l’Univers fonctionne tout perdait de la valeur. L’Humain est mégalo et c’est cette mégalomanie qui nous pousse à avancer, à vivre, à se donner des objectifs, un sens, des valeurs. Paradoxalement, c’est aussi cette façon de croire que nous sommes uniques, précieux et invincibles qui nous rend cupide et dangereux pour notre environnement. Qu’est ce qui nous fait croire que dans le dessein de l’Univers nous sommes plus important qu’une graine, une souris ou un cochon ? C’est une hypothèse mais peut être sommes nous complètement leurrés par nos sens : nos yeux ne voient ni le très petit, ni le très grand (référence au Horla, découvert également ce weekend et qui a beaucoup joué dans mon appréciation de cette lecture). Nous cachent-il autre chose?

Vous l’aurez compris je suis conquise par cette écriture et ce style, il a principalement écrit des nouvelles donc ce sont de courtes lectures qui m’attendent, mais le point noir de toute cette affaire ce sont les idées de Lovecraft. Je ne pense pas que j’aurais pu lire du Lovecraft s’il avait été de notre époque, c’est un personnage aussi raciste et qu’antisémite et cette découverte a quelque peu gâché mon plaisir. Il est mort en 1937 à l’âge de 46 ans en pleine montée du nazisme et c’est assez perturbant d’apercevoir (quand on le sait) cette influence dans certains de ces écrits.

lovecraft3

Il est important de faire la part des choses, je vais lire beaucoup de Lovecraft malgré ça même si je le garde à l’esprit. Comme j’aurais aimé connaitre les idées de Voltaire quand on nous l’a enseigné à l’école. Cela permet de garder une certaine objectivité, de ne pas se laisser influencer et de garder un regard critique. Pour rappel, Voltaire était lui même extrêmement raciste, antisémite et misogyne et ça ne nous a pas empêché de l’étudier et d’apprécier certaines de ces œuvres. Voici d’ailleurs un article du Point qui ne manquera pas de vous en apprendre de belles sur ce dernier : La face cachée de Voltaire.

J’avais beaucoup à dire sur cet auteur et cette découverte, je vous recommande l’affaire Charles Dexter Ward sans hésitation et j’espère avoir votre avis sur tout ça !

À très vite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s